© Benoit Deville 2000_2021
Benoit Deville

Vos avis

.

https://www.facebook.com/benoit.deville.1
https://www.facebook.com/benoit.deville.1
https://www.facebook.com/benoit.deville.1
Nous avons beaucoup aimé votre roman noir. Nous avons aimé la construction de votre roman avec la montée en intensité du drame jusqu'au dénouement final. Nous avons aimé le passage en italique (fin du chapitre 4) qui apparaît comme une parenthèse dans le texte offrant au lecteur une respiration et sans doute aussi, une première occasion de trouble.Nous retrouvons votre style, avec la forme passive, les mots forts mis en exergue et la construction des phrases. Votre forme d'écriture a trouvé pleinement sa voie et vos lecteurs. Nous sommes impatients de progresser dans l'histoire pour comprendre la quête de Fabien. Le chapitre 5, et le long monologue, est assez troublant et intriguant et le lecteur se trouve à ce moment pris dans l'engrenage de la réflexion du personnage principal. Nous avons aimé cette peinture de la famille nucléaire parfaite, Jean, Jeanine, Lise et Lucien ; la peinture des relations avec cette cuisinière et la nature des échanges maître/domestique qui semble s'être arrêté au XIXème. S'il n'y avait des incartades du présent, avec les informaticiens et autres signes de la modernité, votre livre pourrait se dérouler dans une toute autre époque et c'est précisément ce qui le rend troublant car il semble intemporel. Le chapitre 30 est superbe, à la fois de style, de construction et d'intrigue. Et enfin « Derniers mots » en guise de conclusion du récit nous offre les quelques clés manquantes pour comprendre la démarche des personnages (et de l'auteur). En résumé un grand bravo pour cette ouvre qui confirme votre talent et, surtout, votre style. Quelques remarques par ailleurs. Il y a un prénom de personnage qui apparaît deux fois (sauf erreur) dans votre livre et qui semble venir de nulle part : Julien ! Avez-vous changé Julien en Fabien dans votre écriture ou s'agit-il d'un autre personnage, mais auquel cas nous sommes un peu perdus. Par ailleurs, en terme de ponctuation, je crois qu'il ne faut pas mettre de majuscule dans les dialogues après les questions. Je reste évidemment à votre entière disposition pour échanger avec vous plus en avant si vous le souhaitez..../... Très cordialement . Anne-Bénédicte Joly ab.joly@free.fr.